Anneau gastrique : quels progrès en 2018 ?

La pose d’un anneau gastrique fait partie des interventions chirurgicales qui permettent de traiter l’obésité. Il s’agit d’un dispositif à positionner sur la partie haute de l’estomac afin de réduire l’envie de manger et provoquer un sentiment de satiété plus rapide. Pour mettre en place ce dispositif, il faut que le patient soit mis sous anesthésie générale. L’opération dure généralement moins d’une heure.

L’anneau gastrique dans l’Hexagone

En France, environ 17% de la population souffre du syndrome de l’obésité et est en surpoids. Depuis les dix dernières années, le nombre d’intervention chirurgicale pour une pose d’anneau gastrique a été multiplié par trois.

Jusqu’à cela, les personnes qui en faisaient la demande étaient toutes prises en charge par les médecins chirurgiens. Désormais, il faut répondre à plusieurs critères pour que les médecins spécialisés acceptent de faire l’opération. Cela passe par différents examens et diagnostics. Et une fois la pose de l’anneau gastrique effectuée, le patient doit encore se prêter à des suivis réguliers.

Pendant la première année du port de l’anneau gastrique, on doit se rendre tous les trois mois chez le médecin. Lors de chaque visite, on évalue la perte de poids et on surveille s’il y a des carences nutritionnelles.

La pose de ce dispositif est aussi réversible. Dans le cas où il y aurait des complications, les médecins réexaminent le dispositif et réétudie le cas. Il arrive qu’on l’enlève ou bien qu’on doit suivre des traitements en sus jusqu’à ce que l’organisme s’adapte à la présence de l’anneau gastrique.

Les résultats sont-ils vraiment satisfaisants ?

L’anneau gastrique permet de perdre jusqu’à 40% de son surpoids. En moyenne, les résultats deviennent de plus en plus visibles à partir du quatrième ou sixième jour. Il y a cependant des individus qui ne peuvent ressentir la perte de poids qu’au bout de quelques mois. Et au bout de deux ans environ, le porteur de l’anneau devrait constater une modification complète de son physique.

Les patients qui portent un anneau gastrique peuvent avoir une vie normale. Ils peuvent garder leurs habitudes au quotidien. Ils peuvent faire du sport, travailler normalement etc. S’ils ressentent qu’ils ne risquent plus de faire des rechutes et que les médecins traitants sont d’accord avec eux, ils peuvent demander l’extraction de ce dispositif.

Anneau gastrique et brûlures d’estomac

Si vous ressentez des brûlures d’estomac ou remontés acides après la pose ou le resserrement d’un anneau gastrique, il est indispensable de consulter votre médecin traitant. Il se peut que la gêne ne soit que passagère, en particulier après un resserrement cependant le principe de précaution prévaut, et une consultation est alors indispensable. On vous proposera peut-être de réaliser une fibroscopie afin de contrôler la situation.