Le reflux gastro-œsophagien et l’érosion dentaire

De tout notre organisme, l’émail dentaire est la partie la plus dure. Il s’agit de la substance translucide qui recouvre la dentine. En plus de donner la blancheur et la brillance à nos dents, l’émail joue un rôle important dans leur capacité à broyer et à couper les aliments. Bien qu’il soit dur, l’émail peut toutefois être victime de l’usure. Dans ce cas, on parle d’érosion dentaire, un phénomène irréversible. Pourtant, l’érosion dentaire touche un Français sur trois. Les causes sont multiples, à savoir l’alimentation ou la prise de certains médicaments. Ici, on s’intéressera à une cause méconnue qui fait pourtant des ravages : le reflux gastro-œsophagien (RGO). Quel rapport a-t-il avec l’érosion dentaire ? Comment y remédier ?

Qu’est-ce que le reflux gastro-œsophagien ?

Le reflux gastro-œsophagien ou RGO, voilà un terme qui ne vous dit rien et pourtant, vous en avez déjà fait l’expérience au moins une fois dans votre vie. Mieux encore, c’est l’une des maladies gastriques les répandues, du moins en France : il touche au moins un tiers des Français. Le RGO est une affection caractérisée par une remontée du contenu de l’estomac dans l’œsophage. Or, cette partie du tube digestif n’est pas habilitée à résister à l’acidité gastrique. La cause du RGO ? Un dysfonctionnement au niveau des muscles intermédiaires entre l’estomac et l’œsophage, aussi appelés sphincter œsophagien inférieur. Il s’ensuit alors des brûlures d’estomac. Un RGO peut survenir autant chez les nourrissons que chez les adultes nous explique l’orthodontiste à Beauport.

Pourquoi associe-t-on souvent RGO et érosion dentaire ?

L’érosion dentaire, qui se caractérise par la détérioration de l’émail des dents, peut être causée par ce que nous mangeons, plus précisément par des aliments contenant des acides naturels dont le pH est inférieur à 7. A ce titre, on peut citer les boissons gazeuses, la pomme, le vinaigre ou encore le vin. On parle dans ce cas de causes extrinsèques. On dit par contre que les causes sont intrinsèques lorsqu’il s’agit de pathologie, notamment la boulimie, les vomissements fréquents ou le RGO. Si entre l’œsophage et les dents la distance est plutôt longue, il n’empêche qu’ils aient un lien et le RGO ne fait pas bon ménage avec les dents. Comment l’expliquer ?

En gros, il s’agit d’une histoire de pH, l’unité de mesure de l’acidité. Celle-ci va de 1 à 14. Plus le pH est inférieur, plus une solution est acide. Le pH de l’émail dentaire, lui, est de 5,5. En dessous de ce seuil critique, les cristaux d’hydroxyapatite contenus dans l’émail peuvent être dissouts, ce qui ramollit la dent. On a pourtant réussi à déterminer que le pH du contenu de l’estomac s’élève à 2. Il est donc très acide. Une personne souffrant de RGO est donc fortement exposée à une érosion dentaire.

Quel traitement ?

L’érosion dentaire est un phénomène irréversible. Puisqu’on ne peut pas la guérir, il faut limiter sa formation et sa progression. C’est donc au RGO qu’il faut s’attaquer en premier lieu puisqu’il est le facteur responsable de l’érosion. Il faudra alors faire appel à un gastro-entérologue et à un dentiste.

A la première apparition de reflux gastro-œsophagien, il est conseillé de modifier son mode de vie, plus particulièrement son alimentation. Evitez de manger des aliments trop gras, ne faites pas trop d’efforts après avoir manger mais ne vous allongez pas directement non plus, réduisez la consommation d’alcool, etc. Si après avoir respecté ces précautions les symptômes persistent, il faudra consulter et faire appel à des traitements médicamenteux. Il est également possible d’envisager une intervention chirurgicale. Pour les dents, ne pas négliger le brossage quotidien. Eloignez les boissons gazeuses et autres aliments susceptibles d’aggraver l’érosion dentaire.