Les brûlures d’estomac et reflux gastro-oesophagien en chiffres

ananas tranché

L’ananas : un des aliments les plus acides

Une étude de la Society Research International pour le compte du laboratoire pharmaceutique Astrazeneca a été réalisée sur 5000 individus européens dont des français. Elle livre quelques statistiques intéressantes sur les brûlures d’estomac.

Les résultats révèlent que parmi la population française :
– 65 % n’ont jamais entendu parler du reflux gastro-oesophagien ;
– 21 % ont déjà présenté auparavant des symptômes typiques de reflux (brûlure dans la poitrine et goût acide dans la bouche) ;
– près de 50 % ont changé leurs habitudes alimentaires en évitant certains aliments
– 24 % ont des troubles du sommeil.

Un personne sur dix juge que le RGO a affecté sa vie affective et sexuelle.

On estime (1) que 31,3 % des français souffrent de reflux gastro-œsophagien. Ces personnes présentent des symptômes tels que des brûlures au niveau du sternum et des régurgitations acides.

7,8 % de la population présente un RGO fréquent, avec des symptômes au moins une fois par semaine.

le RGO est dès lors un problème manifeste de santé publique en raison de sa prévalence élevée, de son évolution chronique et du recours régulier aux soins qu’il entraîne.

(1) 1. Bretagne J.F. et al. Le Reflux Gastro-Osophagien dans la population générale française – résultats d’une enquête sur 8000 sujets adultes. Presse Med. 2006 ;35 : 23- 31.