Sport et troubles digestifs : comment prévenir la douleur ?

Beaucoup de sportifs souffrent de problèmes digestifs liés à l’activité physique. Selon diverses études, 30% des coureurs ont des troubles digestifs. Un vrai frein à la performance et au bien-être. Quelle solutions s’offrent à vous pour soulager ou stopper ces aigreurs d’estomac ?

Pourquoi le sport provoque t’il des troubles digestifs ?

1- Les vibrations
Les appuis au sol répétés provoquent des vibrations qui se transmettent à tout le corps et donc au système digestif. Ces vibrations accélèrent la dégradation des muqueuses de l’intestin et de l’estomac.

2- La baisse du flux sanguin
Une activité physique induit une réduction du flux de sang au niveau du système digestif. On parle de baisses de l’ordre de 20 à 30% tout de même. En effet, lors de l’effort, le sang est jugulé en priorité vers les muscles. Cela provoque un assèchement du réseau capillaire du système digestif. L’acidité naturelle des organes – qui est habituellement drainée par le flux sanguin – augmente. Les muqueuses sont donc agressées par la baisse de Ph.

3- La déshydratation
Appauvri en eau, l’organisme voit son flux sanguin également limité. Cela a pour effet d’accélérer le processus d’acidification décrit précédemment. Ceci peut aussi engendrer des diarrhées.

4- La salivation
Plus l’effort est intense, plus le reflux gastrique augmente de concert avec la diminution de la quantité de salive déglutie pendant l’effort. Celle-ci joue un rôle de tampon de l’acidité.

Après l’effort, le réconfort… et les brûlures
Certains sportifs se plaignent de diarrhées, vomissements APRÈS la course. C’est le retour de la circulation sanguine au niveau des vaisseaux lésés pendant l’effort qui provoque ce phénomène. A l’image d’un tuyau endommagé ou de l’eau coulerait à nouveau, il y a des risques de cassures. Les plus petites veines sont endommagées ce qui provoque un saignement et la digestion ne s’effectue plus correctement. L’organisme évacue alors ce qu’il peut… comme il peut.

Quelles solutions pour empêcher les brûlures pendant le sport ?

1- Courir l’estomac léger, voire à jeun
Un repas trop riche en quantité et/ou en graisses augmente les retours acides.
Un repas trop riche en sucres, plus long à digérer, augmente la fermentation dans les intestins et les ballonnements, les retours acides et les diarrhées. Il est donc conseillé de pratiquer votre activité physique le matin à jeun ou après un petit déjeuner frugal ou un repas diététique (viande blanche, légumes, pas de laitages…)

2- Mâcher plus longtemps
La mastication facilite la digestion grâce à l’apport de salive et au moindre effort demandé à l’estomac par la suite.

3- Laisser le temps de la digestion
Il faut attendre au minimum 3 heures après un repas avant de réaliser un effort physique. C’est un minimum, idéalement 4 heures.

4- Choisir son moment
pratiquez votre sport aux moments les moins chauds de la journée. La chaleur extérieure, la déshydratation et l’augmentation de la température interne qu’elle induit augmentent les problèmes de digestion.