Tout savoir sur les médicaments homéopathiques

Les médicaments homéopathiques sont utilisés dans le cadre de traitements thérapeutiques, leur substance active est présente en très faible concentration, mais ils sont tout aussi efficaces. Cela est possible grâce à un processus de fabrication consistant en des dilutions en série de la substance « souche » et en des agitations (que l’on nomme phases de dynamisation).

Traitement homéopathique, comment ça marche ?

Les substances utilisées pour fabriquer les médicaments homéopathiques produisent des effets semblables aux symptômes de la maladie, en effet on injecte aux patients les substances qui les rendent malade en petite dose afin de les soigner. C’est ce qui donne leur particularité aux médicaments homéopathiques dans le monde de la médecine. L’homéopathie consiste donc à soigner le mal par le mal. De plus, un même médicament homéopathique peut être utilisé pour des symptômes différents et chaque traitement diffère selon l’état de santé de la personne à traiter que seul un professionnel est capable d’évaluer.

Les médicaments homéopathiques sont commercialisés sans ordonnance en pharmacie. Contrairement aux médicaments « classiques » ils ne sont pas soumis à des tests cliniques pour évaluer leur efficacité. Il n’existe pas de contre-indication ou d’effets indésirables en homéopathie. Ils sont souvent utilisés en automédication. Mais même s’il n’est pas nécessaire d’avoir une ordonnance pour se les procurer il est toutefois recommandé de consulter son médecin traitant ou au moins de demander conseil à son pharmacien avant d’entamer un traitement homéopathique.

Les caractéristiques des médicaments homéopathiques ?

Les médicaments homéopathiques se caractérisent par :

– Leur similitude : la substance active (appelée aussi souche) du médicament est semblable à ce qui a causé la malade (mêmes symptômes).
– Leur infinitésimalité : les souches des médicaments homéopathiques peuvent être d’origine animale, végétale ou minérale et sont très fortement diluées. Cela les empêche alors d’être toxiques.
– Leur globalité : un médicament homéopathique est utilisé pour soigner une personne dans sa globalité, et ne soigne donc pas uniquement les symptômes de la maladie.

Le nom des médicaments homéopathiques est très spécifique : on y retrouve le nom de la souche en latin puis la dilution : « DH » pour les dilutions décimales et « CH » pour les dilutions centésimales.

Les types de médicaments homéopathiques

On peut classer les médicaments homéopathiques en deux types :

– Les noms communs : on les retrouve sous leur nom scientifique. Ils n’ont pas une indication thérapeutique donnée et ne sont donc pas vendus avec une notice comme l’arnica en granule par exemple.
– Les marques (appelés aussi spécialités homéopathiques) : comme leur nom l’indique, ils sont vendus sous une marque et sont associés à une indication thérapeutique, avec une posologie et une notice. On retrouve Camilia pour soulager les maux de dents ou Sedatif PC pour lutter contre les troubles du sommeil.

Médicaments homéopathiques et réglementation

Les médicaments homéopathiques sont soumis à une autorisation de mise sur le marché (AMM) avant de pouvoir être commercialisés. Cette autorisation est délivrée par l’agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM). Le fabricant doit déposer un dossier contenant toutes les informations nécessaires sur les contrôles qualité et la sécurité du médicament homéopathique.