Tout sur les cancers digestifs

Les cancers digestifs constituent un problème de santé public majeur eu égard à leur gravité. Selon la SNFGE ou la Société nationale française de gastro-entérologie, 40.000 vies sont perdues chaque année suite à ces maladies, soit 30% des décès liés aux cancers.

Définition et symptômes des cancers digestifs

Comme l’indique cette clinique privée de Montréal, les cancers digestifs sont provoqués par des tumeurs qui se développent dans les tubes digestifs. Ils peuvent atteindre divers organes comme l’œsophage, l’estomac, l’intestin grêle, le côlon, le rectum ainsi que le canal de l’anus. Les tumeurs du foie et du pancréas sont aussi des causes de ce type de cancer. Les cancers du côlon et du rectum sont les plus courants, surtout chez les personnes âgées de 50 à 74 ans. Ensuite viennent les cancers de l’estomac, du pancréas, de l’estomac et de l’œsophage.

La manifestation des cancers digestifs dépend de l’organe touché. Les symptômes les plus fréquents sont les vomissements fréquents contenant du sang. Une diarrhée avec des selles noires goudronneuses et du sang ou de la glaire (liquide blanchâtre et visqueux) au niveau de l’anus, ou encore une constipation soudaine. Chez les personnes ménopausées, on constate une anémie ou une diminution du nombre de globules rouges. Puis, l’appétit diminue progressivement, la victime a du mal à avaler de la nourriture et même de boire. Certains aliments (comme la viande) lui dégoutent et à chaque fois qu’elle en consomme, elle vomit. Parallèlement à ces symptômes, la fatigue, la perte de poids et l’amaigrissement progressent de façon accélérée.

Les facteurs de risques

Les risques de cancers digestifs sont plus élevés chez les personnes âgées. Les causes peuvent être l’hérédité ou l’hygiène de vie mais dans bien des cas, on ignore l’origine de la maladie.

Voici donc les principaux facteurs de risques communs aux cancers digestifs :

Les causes du cancer du côlon sont: Le syndrome de lynch ou HNPCC, les troubles génétiques, l’inactivité physique, la viande rouge excessive, trop de viandes fumées ou transformées, les maladies inflammatoires intestinales, etc.

Pour le cancer de l’estomac : Infection par Helicobacter, virus d’Epstein, troubles génétiques héréditaires, troubles gastriques, groupe sanguin A, trop de viandes fumées ou transformées, etc.

Les traitements des cancers digestifs

Dès que l’un des signes ci-dessus se présente, il est recommandé de consulter un médecin spécialiste dans l’immédiat. En effet, plus tôt un cancer est dépisté, plus tôt la prise en charge sera rapide.

Plusieurs traitements peuvent être adoptés tels que la chirurgie, la chimiothérapie ou la radiothérapie. La chirurgie est le traitement le plus utilisé pour les cancers digestifs. Elle consiste à enlever les parties infectées par les tumeurs cancéreuses. L’hospitalisation est nécessaire. Tandis que la chimiothérapie est le traitement qui précède l’intervention chirurgicale lorsqu’il y a des métastases dans les glandes aux alentours de la partie enlevée ou dans les autres organes. Enfin, afin de limiter les risques de récidive, la radiothérapie est recommandée. Ces protocoles sont effectués en fonction du patient et de la nature du cancer.