Ulcère à l’estomac : les détecter et les soigner

Aussi appelé “ulcère gastro-duodénal” ou encore “ ulcère gastrique”. L’ulcère est généralement une perte superficielle d’un tissu. Normalement les muqueuses recouvrent la paroi interne de certains organes, formant ainsi une liaison à son niveau. Un ulcère gastro-duodénal se formera au niveau de la paroi de l’estomac ou du duodénum. L’ulcère gastro duodénal est une maladie chronique qui évolue successivement.

Cause d’un Ulcère

La cause d’un ulcère, c’est la perte de substance qui provoque un déséquilibre entre les facteurs d’agression de la muqueuse et les moyens de défense. La modification de muqueuses gastriques est la principale raison qui provoque un ulcère. L’ulcère duodénal est quand à lui dû à une augmentation de l’acidité.

Quant à l’ulcère gastro-duodénal, il peut être favorisé par un déséquilibre entre l’acidité dans l’estomac et les moyens  de défenses contre cette acidité. L’ulcère gastrique est en grande partie une maladie infectieuse provoqué par l’hélicobacter pylori qui est une bactérie présente dans la muqueuse gastrique.

Il y a aussi les causes médicamenteuses qui sont indépendantes de la présence d’hélicobacter. Si vous prenez trop fréquemment et sur une période prolongée des médicaments tels que l’aspirine et les anti-inflammatoires non stéroïdiens cela entraînera une altération des parois du tube digestif. L’alcool, le tabagisme et le stress sont des facteurs qui peuvent provoquer un ulcère car il peuvent provoquer une grande quantité d’acide par l’estomac appelé hyperacidité gastrique.

Symptômes d’un ulcère à l’estomac

Les symptômes d’un ulcère  varient d’une personne à l’autre en fonction de la fréquence des manifestation. En toutes circonstances, si vous avez le moindre doute, vous devez consulter un professionnel de santé.

Il peut arriver qu’un ulcère gastrique soit découvert au cours d’une fibroscopie gastrique. Les douleurs sont la principale manifestation de l’ulcère. Localisé dans la partie supérieur de l’abdomen, ce type de crampes ou de brûlures dépendent des repas. En effet, les douleurs diminuent au moment du repas et reprennent 1 à 3 heures après.

La prise d’aliments procure un soulagement mais la douleurs peuvent survenir après la consommation de plats très gras, trop sucrés ou épicés. Les douleurs peuvent survenir après la consommation d’alcool et au cours de la nuit. Il y a d’autres symptômes comme la sensation d’être rapidement rassasié, des ballonnements et éructations qui apparaissent fréquemment au cours d’un ulcère.

Autres manifestation, la présence de sang dans les vomissements ou encore la présence de selles noires en cas d’hémorragies digestives, douleurs abdominales violentes et ventre dur en cas de perforation d’ulcère, nausées et vomissement en cas de sténose.

Chaque individu présente les douleurs de l’ulcère de manières différente. Les douleurs peuvent quotidienne pendant un certain nombre de jours ou plusieurs semaines mais il arrive fréquemment qu’elles disparaissent durant une longue période avant de resurgir après.

Diagnostic de l’ulcère

Le diagnostic de l’ulcère gastro-duodénal est suspecté en présence de symptômes assez typiques, et la confirmation est établie par un examen endoscopique. Une fibroscopie oeso-gastro-duodénale est effectuée, au cours de laquelle les lésions caractéristiques sont observées grâce à une mini caméra qui est passée dans le tube digestif par la bouche, ainsi des échantillons (ou biopsies) peuvent également être prélevés pour être analysés.

Cette biopsie permet d’écarter la thèse d’un cancer de l’estomac, mais permet également par différents tests de révéler la présence de la bactérie Helicobacter pylori. Il sera nécessaire de faire des prises de sang fréquentes qui pourront également servir pour rechercher des anticorps spécifiques de ce germe.

Un ulcère duodénal peut cicatriser mais peut aussi récidiver. Des complications peuvent apparaître comme une hémorragie, une sténose du pylore ou une perforation aboutissant à une péritonite.

Traitement d’un ulcère de l’estomac

Le tabac doit  être arrêté car il favorise l’acidité gastrique. Dans le cas d’absence de la bactérie, le traitement se fait avec l’utilisation d’inhibiteurs de la pompe à protons (IPP) durant quelques semaines. Si la bactérie est identifiée, le traitement associe la prise d’antibiotiques avant la prise d’IPP. Une intervention chirurgicale n’est envisageable que dans les cas les plus graves, c’est à dire quand l’ulcère à perforer la paroi digestive ou que le traitement ne soit pas efficace. Par la suite, des anti-acides peuvent être donnés et pris après le repas.

Quand l’infection à Hélicobacter Pylori est confirmée, il faut tout mettre en œuvre afin d’éradiquer la bactérie. Deux antibiotiques peuvent être prescrits, pénicilline et macrolide pour environ une semaine. Dans le cas où le traitement serait inactif, un autre antibiotique, le métronidazole peut être prescrit.

Un médicament anti acide, comme un inhibiteur de la pompe à neutron ou un anti H2, est la plupart du temps prescrit pour environ 6 à 8 semaines. Il faut respecter la durée et la posologie des médicaments pour éviter la multiplication de la bactérie et l’impossibilité de guérir l’ulcère.

Le traitement sera efficace dans environ 70% des cas. Les échecs seront dus à la mauvaise observance du traitement (arrêt trop précoce, non respect des doses, irrégularité dans le traitement…) ou de la mauvaise réaction de la bactérie (résistance) aux antibiotiques prescrits.

A la fin du traitement, une biopsie en cours d’une endoscopie oesogastrique sera systématiquement faite afin de s’assurer de la disparition de l’hélicobacter Pylori. Il est conseillé de pratiquer cette examen environ 4 semaines après la fin du traitement antisécrétoire.

Une intervention chirurgicale pour un ulcère sont très rares. Les complications dues à l’ulcère comme la perforation, la sténose du pylore ou d’hémorragie persistante. Les ulcères qui récidivent rapidement après l’arrêt du traitement. Dans la majorité des cas, on effectue une gastrectomie, cette dernière consiste à enlever une partie de l’estomac. Dans le cas d’un ulcère duodénal, il très rare d’effectuer un traitement chirurgical en dehors de l’urgence.

Prévention de l’ulcère à l’estomac

Il existe des mesures pour permettre de prévenir d’un ulcère de l’estomac. Comme la limitation de la consommation d’alcool forts et de café. Le tabagisme doit être évité de même que la prise régulière d’analgésique et le stress. Vous ne devais pas manger trop gras, trop épicés et pris à la hâte.

Apprendre à ne pas se coucher juste après avoir manger et manger lentement. Il est fortement conseiller de diminuer, voir même d’arrêter la consommation d’alcool. Il faut éviter la trop forte consommation de café, thé,et également sodas ainsi que le recours aux épices, au poivre et à la moutarde.

Le stress qui est un facteur de déclenchement ou d’aggravation de l’ulcère comme de la majorité des maladies, Il est fortement conseillé de tout mettre en oeuvre pour se détendre et se relaxer. Le tabac est également un grand facteur du déclenchement ou du retard de cicatrisation d’un ulcère.